Paysage monochrome,

Vison duveteuse,

Symbole de pureté,

Tombant du ciel de manière irrégulière,

Tu chois dans les mains mais tu n'es qu'éphémère,

Précieuse étoile qui n'est pas de cristal.

La chaleur de mon corps qui te réchauffe je l'espère,

Te fait fondre le coeur qui n'est pas de pierre.

Ô doux  être que le temps abîme,

Mais que la lumière sublime.

Ta caresse bien que fugace me transit,

D'un amour qui en mon sein gît.

Malgré ta courte espérance,je ne peux que t'aimer

d'un amour éternel qui jamais ne pourra s'étioller.