Cinq jours comme dans un rêve. Demain recommence le boulot non que ça ne me plaise pas mais ce n'est pas comparable. Je sais que ce soir le cocon sera percé. Petit-à-petit le monde féérique dans lequel j'étais s'étiole. C'est un sentiment qui ne se décrit pas, tout en sachant que l'instant  se fane, tu as peur qu'il se termine.Tu sais que ce rassemblement d'évènements n'est pas possible tout les jours, que c'est un moment privilégié, que rien de ce que tu fais n'a de conséquence. Totalement libre d'être toi même, personne n'attend rien de toi. 
Le sentiment de liberté qui s'amenuise.