03 juin 2014

Comme dans un rêve.

Cinq jours comme dans un rêve. Demain recommence le boulot non que ça ne me plaise pas mais ce n'est pas comparable. Je sais que ce soir le cocon sera percé. Petit-à-petit le monde féérique dans lequel j'étais s'étiole. C'est un sentiment qui ne se décrit pas, tout en sachant que l'instant  se fane, tu as peur qu'il se termine.Tu sais que ce rassemblement d'évènements n'est pas possible tout les jours, que c'est un moment privilégié, que rien de ce que tu fais n'a de conséquence. Totalement libre d'être toi même, personne... [Lire la suite]
Posté par Decalange à 00:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 octobre 2013

Pérégrination d'un clochard

Bonjour,parce que je me suis dis qu'à cette heure-ci il pouvait y avoir du bois à récupérer afin de terminer la cabane (de mon frère) je suis passé au point Demeter. J'y ai trouvé des tasseaux et un petit meuble de jardin en plastique en plutôt bon état. Une fois arrivé à l'appart je m’aperçois qu'un coin est cassé, qu'un gond de la porte est aussi cassé et enfin qu'une poignée manque. Ajoutons bien entendu à cela qu'il était bien sale. Sur un coup de folie je l'ai réparé et nettoyé. Merci Demeter    
Posté par Decalange à 14:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 octobre 2012

Cheveux lu.

Mes cheveux. Je ne sais pas pourquoi je n'en n'ai pas parlé avant, je m'explique. Durant une bonne dizaine d'années sans leurs vouer un culte, j'ai voulu garder une certaine longueur c'est  a dire en moyenne cinq centimètres au dessus des épaules. Je mes les faisais couper en règles générales à chaque saisons sauf peu-être a l'arrivée du froid. Il faut avouer que les cheveux m'ont souvent servit d'écharppe.Histoire de ressituer l'évenement en général, à l'époque du lycée j'avais l'habitude de me coucher tard et lever tôt de ce... [Lire la suite]
Posté par Decalange à 01:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 septembre 2012

A chacun sa religion.

Un peu comme un livre caché au fin fond d'une bibliothèque qui renaît, elle est revenue par surprise. Et contrairement à chaque fois je n'avais rien pour m'exprimer. Depuis tant d'année ou que j'aille, je ne partais jamais les mains vides, tel était mon sacerdoce. Avant hier par le plus grand des hasards, je me suis retrouvé a la terrasse d'un café du centre ville. Et, d'une coup s'est opéré un retour en arrière de 6-7 ans lorsque je passais plus de temps au café qu'au lycée. Cette ambiance de comptoir où plusieurs conversations... [Lire la suite]
Posté par Decalange à 12:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 juin 2012

A coeur.

Au loin dans la pénombreElle reste seule face à son ombre,Regrettant de la nuit ses moments de torpeur.Elle fait face au désert de sont âmeRegrettant  avec ardeur de ne pas être une fleur.Se surprenant à rêverDe renaître chaque matinée,D'éclore dès que la chaleur frissonnante du soleil caresse langoureusement le velour de ses pétales.Et peu à peu de rougir avec l'intensité de la lumière.Mais hélas la nuit venant elle aperçoit le manque en son sein.Avançant dans les sombres tréfonds,Elle recherche le chemin vers le levant.Guettant... [Lire la suite]
Posté par Decalange à 04:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2012

Juste une histoire.

Cette irrémédiable envie qui me prend, à la fois frustrante et effrénée. Le besoin s'en fait ressentir comme un drogué en manque. Le besoin de balancer des mots. Mais la frustration de ne pas trouver quoi dire, que ça ne sorte plus aussi facilement qu'avant. Le besoin de provoquer mon cerveau en continue. Un duel à mort entre l'inspiration spontanée et la réflexion. Une guerre ouverte entre l'ordre et le desordre.La plupart du temps, elle vient seule, à des heures tardives. Elle prend possession de ma tête dictant à ma main... [Lire la suite]
Posté par Decalange à 02:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 avril 2012

Echec et Math

Un instant chasséeElle réapparait,Demoiselle de mes souhaits.Hélas les distances n'effacent pas les difficultés à se lier.Comme tant d'autres cette journées finira inachevée,Comme tant d'autres cette journée finira irréalisée.A l'idée de ce qui ne se passera jamais,Mon ventre se noueCherchant en vain un remède à tout.Triste sire, tu tentes de m'emporter vers le ciel étoilé,Morphée, Puisque tel est ton souhait je ne peux que m'abandonner.Mais sache qu'il ne sera pas chose aisée de m'y entraîner. ... [Lire la suite]
Posté par Decalange à 22:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 avril 2012

D'Azur

Belle dans sa robe de jourElle m'illumine de sa retentissante présenceOuvrant devant mes yeux un nouveau monde.Délicate et saine au premier abord,Elle se métamorphose, douce chrysalide d'essence divineEn un ange mystérieux,Me faisant atterrir dans un lieux seulement murmuré.Empreint de stupéfaction j'en reste hébété.Ne me laissant aucun répit,Elle s'approche,iridescente, m'aveuglant chaudement.Puis levant gracieusement sa main, me carresse,Délivrant loin d'un supplice une sensation d'appaisement,Un sentiment de pleinitude totale, une... [Lire la suite]
Posté par Decalange à 23:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 avril 2012

A la croisée des mondes.

Chaque chose en son temps.Avant hier je suis parti de Montpellier pour fuir une situation que je vivais et pour m'affranchir inconsciemment du joug parental.Hier sur les coup de midi j'ai pris conscience que cette lâcheté m'a fait manquer des évènements que je regrette amèrement. Après avoir décidé que cette pause familiale devait prendre fin j'ai décidé qu'il était temps de rentrer afin d'apporter le soutient aux personnes nécessiteuse. Hier nécessiteuse, aujourd'hui un peu trop accrochée, je peine à avancer vers les objectifs que je... [Lire la suite]
Posté par Decalange à 14:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 janvier 2012

Avez vous déjà croisé durant une soirée quelqu'un en vous disant que c'était "la" personne?Que bizarrement cette personne vous a tellement impressionné, que... vous en restez con. Et que contre toute attente lorsque vous êtes en sa compagnie vous ne ressentez aucune gêne. Limite vous parlez à bâton rompu. Il n'est même pas question de "woah elle est bonne" ou de quelconque attrait physique. Je ne dis pas que le physique n'a aucune importance, ce serait mentir, mais cela passe au second plan.Se dire que des fois l'espace d'un instant... [Lire la suite]
Posté par Decalange à 16:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]