16 décembre 2010

No..Noo..Noë..Noël.

Page blanche? Pas vraiment où peu-être bien. J'aimerais dire quelque chose, à l'instant je suis un peu "sous-pression". J'ai vraiment envie d'écrire,sans savoir quoi écrire. Raconter ma journée? Mouais. J'peux pas j'suis sous serment, en tout cas jusqu'au 17. ça doit bien faire pfff... 3-4 ans maintenant que Noël n'est plus vraiment Noël, une fête sans famille. Toute la préparation que ça impliquait, le dessin animé de Picsou qui passait chaque année. Je le regardais quand même, mais pas de la même manière, plutôt... [Lire la suite]
Posté par Decalange à 02:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

14 décembre 2010

Ôde!

Pour certains c'est une insulte, pour d'autre un mot qui peut en remplacer un autre. Une sorte de mot magique se transformant au grès des phrases. Habillé à la Lady Gaga, d'un uniforme métallisé avec des écritures bleues.Parfois on dit rouge comme une tomate, et ben c'est pas du tout le cas présentement. Peau d'un blanc crémeux, d'une douceur exquise, à chaque fois que je te vois ma mie je t'imagine t'étalant sur la tranche. Oh oui! Va y Kiri! Étale toi sur cette tranche de pain!
Posté par Decalange à 02:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 décembre 2010

Il fut un temps..

Lorsque je promène Féralas, le soir, je lève le regards vers le haut, j'aperçois de petits points lumineux disposés aléatoirement  dans le grand bleu. Certains enfilent un beau costume et nous trompent, mais ces derniers clignotent! Je crois que certains s'appellent Boeing où même Airbus, d'en bas ils se ressemblent tous, comme on dit "la nuit tout les oiseaux sont gris".A une certaines époque, quand ma chambre se situait juste sous le toit, j'aimais gripper sur le toit et m'allonger les bras croisés derrière la tête.... [Lire la suite]
Posté par Decalange à 02:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 novembre 2010

Un jour pas comme les autre.

   Ce soir j'ai manqué de démonter un gars,c'est pourtant pas mon genre. Je suis plutôt du genre pacifique, mais dans ces moments la je suis plutôt Jack l'éventreur. Prêt à défoncer ce type peu importe le prix. Pur moment où l'adrénaline te tiens et inhibe toute peur toute raison.Ma soeur m'appelle en pleur et brouillonne dans ces propos. Ce que j'entends "je suis a la porte, venez me chercher" "frappé".J'étais a un café prêt à boire l'apéro avec ma mère. Du coup on se lève on rentre chez moi pour aller... [Lire la suite]
Posté par Decalange à 00:53 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
11 novembre 2010

Comme un gros rhume.

Un jour, on avance dans la vie,on croise une fille et paaf ! Quelque chose d'étrange s'empare de nous. Une sombre rêverie qui nous projette dans une dimension qu'on ne connaitra surement pas mais, et là grand mystère, on s'imagine. On se voit à deux, dans les moments du quotidien, qui se transforment en purs instant de magie. En l'espace de quelques secondes, cette vie défile grandissante et  florissante...Fin du battement de paupière. Un amour si rapide qu'on a à peine le temps de gouter à sa douce saveur, mais suffisamment... [Lire la suite]
Posté par Decalange à 03:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 octobre 2010

Aimer lire.

Il y a des livres qu'on relit sans cesse. On les connait par cœur, on sourit d'avance parce qu'on sait ce qu'il va se passer. On a créé une sorte d'intimité, le héros est une sorte d'ami qu'on connait par cœur. On apprend a connaitre les personnages secondaires, à les aimer tout autant.On passe les passage qui trainent en longueur en reprenant la lecture quasiment au bon endroit. On ne les relit pas parce qu'on a plus rien à lire, mais parce qu'on en a envie, parce que c'est comme de la drogue et qu'au bout d'un moment il nous faut... [Lire la suite]
Posté par Decalange à 03:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 octobre 2010

Môme, éclair d'un jour, d'une vie.

Je vois cette goute tomberComme un soupir, un songe dissipé.Une douleur effacée,Seul un si pur visagePeut laisser une perle rouler.Un regard, une pensée,Sur ce nuage,Elle pense à l'ange qui longeSon rêve qui se prolonge.Tout ceci est un songeQui tombe le longD'une joue.Pureté effleuréeQui s'ouvre a un regard invisible,Indivisible.Une peur entièreQui déterre et révèle une douleur,Une peur de la rue,Une peur d'être vueDans un monde imparfaitIntolérant, disgraciéOù une enfant peut éclairerSans apeurer les habités.Ceux dont l'esprit est... [Lire la suite]
Posté par Decalange à 23:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
21 octobre 2010

Un monde à part.

Les yeux me brûlent de fatigue,Je les ferme.Peu à peu un halo de bien-être m'entoure,Puis plus rien.Une voix suave résonne au loin,Mes paupières s'entrouvrent,Nu, je flotte dans l'espace.La profondeur d'une nébuleuse m'aspire,Lorsque quelque chose de doux et chaud me retient.D'un coté l'inconnu profond et sans fin,De l'autre deux saphir m'envoûtent.Obsédé par cette beauté,Je plonge dans son regard.L'espace d'un instant,j'entr'aperçois la pureté d'un ange.Mon esprit embrumé ne comprend rien,Mais consciente de ma découverte,Elle... [Lire la suite]
Posté par Decalange à 21:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 octobre 2010

Fatalité

Ce soir deux poèmes disparaissent à cause de touches mal placées,le second était beau,et je suis bien dégouté, mais je compte bien réessayer demain, la prochaine fois je me servirais de feuilles de papier comme brouillon...
Posté par Decalange à 23:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 octobre 2010

Kit-Kath (tic-tac private joke)

Le temps passe doucement mais toujours trop vite,Chronos prête moi les clefs,Ou tout du moins ouvre moi les portes du passé.J'aperçois des bobines entassées,Un moment de ma vie que personne n'a pris soin de ranger.Tous ce monde qu'on a croisé,Ceux avec qui on aurait pu avoir une destiné,Ou ceux qui étaient destinés à se croiser.On s'autorise à rêver d'un futur qui aurait pu se passerQui aurait  très bien pu finir en passé.Un main sur mon épaule se pose."Avance, regarde le passé, mais ne t'y abîmes pas "Juste un retour... [Lire la suite]
Posté par Decalange à 00:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]