08 janvier 2021

J'ai du mal à porter, à supporter ton regard. Non  pas que ce soit difficile, Mais je ne sais plus ou se trouve ma place.  Avec le temps je pensais avoir atténué ton emprise,  Diminué cet intengible lien. Je veux te regarder,  Te percer à jour, Voir au fond de tes yeux la vérité, celle que tu ne cesses de me cacher. 
Posté par Decalange à 01:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 janvier 2021

L'impression d'être enchaîné,D'être entouré d'une cage dorée.Je vis toujours, je respire,En journée, le monde fourmilleDonc pour donner le change, je souris.Je souris car je ne sais pas ce que je dois faire.J'ai l'impression qu'on m'arrache le coeur en deux.Je sens chaque fibre se détacher lentement.Parce que pour que tout se passe au mieux, je l'évite, je baisse les yeux.J'ai envie, je l'envie.Elle reste en mon sien. A la fois bourreau et gardien,Je veille à ce qu'il n'en ressorte rien.Brisant le moindre espoir, Le moindre germe... [Lire la suite]
Posté par Decalange à 00:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 novembre 2020

Fuite

Je veux que ça sorte, mais je ne sais pas quoi.A nouveau seul, à nouveau à penser.La course reprend, effrénée et fatiguante.Une course ou la fuite est la seule suite.Dès le réveil sur pas de la porte elle m'attend,Il n'est pas nécessaire de l'apercevoir pour la sentir.Elle est là dans l'ombre, dans mon ombre...Alors, d'un coup pour la surprendre je cours,Enragé, incontrollableMais elle me suis inéluctablement.Le reste de la journée n'est qu'une suite d'esquive,Seulement quand tombe la nuit elle me rattrape,Je n'en ai pas peur,Mais je... [Lire la suite]
Posté par Decalange à 23:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 septembre 2020

Complainte

Je ne suis qu'un con, je ne peux m'en prendre qu'à moi. Je me souviens maintenant pourquoi je reste seul, pourquoi j'ai toujours fait en sorte de le rester. Marre de souffrir de ma bétise, de me laisser aller. Mais comment ne pas me laisser aller?Une rencontre inattendue, rien n'est calculé, rien. Des gestes, des attitudes. J'ai, il y a bien longtemps fermé mon corps et mon coeur à tout ça. Et voilà que je reçois des signaux, plus de gentillesse qu'habituellement. Je reste con, je me pose des questions mais je trouve le courage de... [Lire la suite]
Posté par Decalange à 19:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 septembre 2020

Toi

La première fois je ne les ai pas vus, Je te voyais t'agiter, t'occuper, essayer de respirer. Ne comprennant pas ce sue tu faisais, je suis venu t'aider. " Tu ne veux pas t'arrêter ?" Tu n'as pas voulu, de peur de sombrer. Le temps passant, nous avons parlé, Je t'ai dit des choses, la vérité, Qu'il y a longtemps je t'avais remarqué, Qu'il y a longtemps j'avais abandonné. En peu de temps nous avons échangé, joué, Mais toujours avec retenue.   J'attendais comme un enfant de te revoir, Et c'est arrivé, tu es arrivée... ... [Lire la suite]
Posté par Decalange à 00:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 août 2020

Ma tête et mon coeur.

Ce soir ma tete et mon coeur, Que je pensais connaître par coeur M'ont joué un tour. Ce soir je n'écoute que ma tête, Car faire le tri est un parcours. Mon, coeur me dit d'y aller De continuer, de foncer au pire que peut'il marriver? Et là ma tête agit, Me protège et me dit "A quoi rime ceci ? Une amourette ou un defi,Un coup de coeur ou un non dit ?" Je pends la parole et explose " Mais ne comprenez vous pas ce que je m'impose ? Ces règles si con sur lesquelles je me repose. Respect et fidélité en amitiés colle en amour." Ma tête... [Lire la suite]
Posté par Decalange à 02:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 juin 2012

A coeur.

Au loin dans la pénombreElle reste seule face à son ombre,Regrettant de la nuit ses moments de torpeur.Elle fait face au désert de sont âmeRegrettant  avec ardeur de ne pas être une fleur.Se surprenant à rêverDe renaître chaque matinée,D'éclore dès que la chaleur frissonnante du soleil caresse langoureusement le velour de ses pétales.Et peu à peu de rougir avec l'intensité de la lumière.Mais hélas la nuit venant elle aperçoit le manque en son sein.Avançant dans les sombres tréfonds,Elle recherche le chemin vers le levant.Guettant... [Lire la suite]
Posté par Decalange à 04:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 avril 2012

Echec et Math

Un instant chasséeElle réapparait,Demoiselle de mes souhaits.Hélas les distances n'effacent pas les difficultés à se lier.Comme tant d'autres cette journées finira inachevée,Comme tant d'autres cette journée finira irréalisée.A l'idée de ce qui ne se passera jamais,Mon ventre se noueCherchant en vain un remède à tout.Triste sire, tu tentes de m'emporter vers le ciel étoilé,Morphée, Puisque tel est ton souhait je ne peux que m'abandonner.Mais sache qu'il ne sera pas chose aisée de m'y entraîner. ... [Lire la suite]
Posté par Decalange à 22:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 avril 2012

D'Azur

Belle dans sa robe de jourElle m'illumine de sa retentissante présenceOuvrant devant mes yeux un nouveau monde.Délicate et saine au premier abord,Elle se métamorphose, douce chrysalide d'essence divineEn un ange mystérieux,Me faisant atterrir dans un lieux seulement murmuré.Empreint de stupéfaction j'en reste hébété.Ne me laissant aucun répit,Elle s'approche,iridescente, m'aveuglant chaudement.Puis levant gracieusement sa main, me carresse,Délivrant loin d'un supplice une sensation d'appaisement,Un sentiment de pleinitude totale, une... [Lire la suite]
Posté par Decalange à 23:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 décembre 2011

Consumer

Il est là tout près,Doucement il revêt ses apprêts.Capricieux, incertain, Il patiente jusqu'au moment ou il n'aura plus faim.Ou bien incertain de son achèvement,Il attend son avènementL'heure où il pourra sortirSans peur de dépérir.Sans crainte d'être un avorté oubliéSans peur d'être mort-né.Cher poème quand bien même tu me déplais,Je te sens affluer au milieu de mes sombres pensées.Bientôt, dès que tu auras finit de me consumer,Tu iras te graver dans la toile.
Posté par Decalange à 02:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]